Chromatine et stress oxydatif chez S.cerevisiae : le cas de l’histone méthylase Set1

L’histone méthyltransférase Set1 est responsable, chez la levure S.cerevisiae, de la méthylation de la lysine 4 de l’histone H3. Nous avons découvert récemment que l’absence de Set1 (mutant set1∆) est associée à une élévation du taux intracellulaire d’espèces réactives de l’oxygène (ROS) d’une façon qui implique la respiration mitochondriale. Partant de cette observation, nous nous intéressons essentiellement à (1) la caractérisation du défaut moléculaire qui lie, via la mitochondrie, l’absence de Set1 à cette quantité anormale de ROS et (2) l’évaluation de l’impact de ce stress oxydatif dans certaines des conséquences phénotypiques de la mutation set1∆ (sensibilité à l’hydroxyurée, accroissement de la létalité associée à d’autres mutations, défauts de certaines étapes de la méiose).

Le stage, dont le projet s’inscrira dans un contexte scientifique relativement vierge, s’appuiera, outre les méthodes classiques de biologie et de génétique de la levure, sur des techniques récemment adaptées au laboratoire pour mesurer le taux intracellulaire de ROS et la respiration mitochondriale.